« Murray Perahia remplacé par une jeune pianiste chinoise ! | Accueil | Cinquième livre de madrigaux de Gesualdo : dissonant et ténébreux »

14 juin 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

RIU

C'est certainement le petit bonbon acidulé, délire dû(?)à Horowitz qui le jouait souvent en bis et dont il existe une version époustouflante sur YouTube.
Est-ce bien cela? Cordialement. GILRIU

Carmen

Un fameux critique de musique disait que la première règle en ce domaine était de s'abstenir de s'exprimer si l'on n'avait rien de positif à dire. Il aurait été appréciable que vous vous y conformiez : deux post d'affilée pour descendre une pianiste qui a eu le grand tort à vos yeux de remplacer Perahia, c'est inélégant. Un seul même était de trop.

Lavinie

Elle jouera à Verbier (mais personnellement je lorgne plus sur le récital du petit Blechacz).
Il s'agit de l'arrangement de horowitz, non? Kissin l'a joué l'année dernière en bis à Verbier, si mes souvenirs sont bons. Mais c'était plus musical, plus prenant, moins maigrichon(http://www.youtube.com/watch?v=87bJeGClmHk)
Et bien sûr Horowitz lui-même (http://www.youtube.com/watch?v=Qnla_5zrHAE&feature=related)

Philippe Delaide

-> RIU & Lavinie : je vous crois volontiers car je n'en sais à vrai dire rien. Je dois avouer ne pas être un inconditionnel d'Horowitz, encore moins de ses bis...
-> Carmen : désolé de vous avoir dérangé(e). 1) je n'ai pas la prétention d'être critique 2) dans le cas présent, je ne me sens aucunement obligé de me conformer à cette règle dans la mesure où sur les 348 notes que j'ai rédigées sur ce blog depuis un an et demi, cette dernière fait partie des exceptions où je me montre en effet un peu "taquin" (il doit y avoir tout au plus 2 à 3 notes de ce type). De là à "descendre" la pianiste vous allez un peu loin ! Qu'est-ce qui est le plus inélégant ? Ma note ou les termes que vous employez dans votre commentaire ? Je laisse les visiteurs du blog se faire leur propre opinion. J’ai tout de même modéré ma note. Chacun se fera une idée de la musicalité et du talent de ladite pianiste et n’aura nullement besoin de mes commentaires.

RIU

Cher "poisson", vos commentaires n'étaient pas bien méchants mais...comme ceux de "Carmen" qu'il faut replacer dans un contexte hostile aux artistes chinois présentés systématiquement dans une multitude de blogs ou médias bien pensants comme des "mécaniques sans âme". Comme si certains beaux esprits soutenaient les pays émergents mais perdaient leur sang-froid dès lors qu'ils nous concurrencent. Ce qui peut expliquer, je pense, le léger agacement de "carmen".
Bien amicalement. GILRIU

Philippe Delaide

Comme indiqué dans la note d'origine, je n'ai aucun préjugé à ce sujet (et pour preuve, mon amour inconsidéré pour les interprétations de Masaaki Suzuki des cantates de Bach alors que des "oreilles bien pensantes" pourraient attendre tout le monde sauf un chef japonais sur ce répertoire). Il n'empêche qu'avec tout son talent qui doit être certain, Yuja Wang ce n'est pas Perahia et je ne supporte pas d'avoir payé un tel prix pour écouter un interprète que je n'ai pas choisi ! Bien à vous.

Bra

Et ne pas trouver ces deux pièces d'une grande musicalité ou d'un grand intérêt ne veut pas dire non plus que la pianiste est mauvaise, que tous les Chinois sont mauvais. Non. Elle est certainement une excellente musicienne (sinon on ne lui aurait pas demander de remplacer Perahia ou de jouer à Verbier) mais semble sur ces deux enregistrements ne s'intéresser qu'à la virtuosité pure. C'est dommage mais ça ne doit pas faire dire ce qui ne l'est pas.

Philippe Delaide

Cher Bra. Vous avez tout à fait raison. Je suis fait ! Je reconnais le caractère tendancieux de ma dernière note. Toutefois, pour me rattraper, je tiens à rappeler ce que j'avais dit dans la note précédente (j"aurais finalement dû me narrêter là...) : « Nul doute que cette jeune femme doit avoir une technique prodigieuse. Elle et a peut-être également de belles histoires musicales à raconter. En outre, rien de tel que d'attraper un public initialement conquis par le maître Perahia pour donner tout ce qu'elle a (c'est le moment ou jamais de saisir une telle opportunité ».

Lavinie

Un blog, ça sert à donner son avis, non?
Si je dis que je déteste Lang-Lang, ça n'engage que moi. Et puis Philippe a tout de même donné des extraits, le site, et tout et tout, de quoi se faire une idée propre.
Personnellement, je ne connaissais la pianiste que vaguement de nom, mais je n'ai pas eu le sentiment d'être influencée, bien que partageant le point de vue de Philippe.
Je pense que c'est au lecteur d'être assez critique pour savoir se former sa propre opinion. Quant à ceux qui gobent instantanément tout ce qu'ils lisent sur le net, ils trouveront déjà bien assez vite un autre article croulant de louanges pour cette jeune Chinoise et changer immédiatement leur avis...

saelynh

j'ai été un peu choqué par la video, on n'y entend (pour mes oreilles de neophyte en tout cas) aucune expression, or ce'st symplement du a l'acoustique de la piece et a la prise de son, j'ai trouvé en me baladant sur dailymotion le meme petit bout de femme interpreter le meme morceau mais en public cette fois ci et, mais ce n'est que mon avis, je la trouve plutot très douée :)

@Carmen je pense qu'au dela des avis que Philippe (puis-je me permettre ?) redige sur sont blog, c'est avant tout un passioné qui parle, regretant sur cette note là precisement de ne pas avoir vu ce qu'il attendais. je suis certain qu'il aurais jugé avec plus de partialitée les performance de cette pianniste si il c'était rendu au concert en connaissance de cause

Philippe Delaide

-> Lavinie : merci pour ce commentaire qui traduit également de façon parfaite mon opinion sur ce point. C'est ça qui est formidable sur les blogs, ce sont les commentaires qui enrichissent les notes car ils expriment encore plus précisément un point de vue.
-> Saelynh : cette pianiste est incontestablement très douée... Toutefois j'avais "payé" pour Perahia et pas pour elle (:-). Le concert était certainement de très bonne tenue mais ce n'est pas elle que j'avais envie d'écouter ce soir là. Merci pour votre commentaire.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Damien Guinet
un Blog-It Express chez vous ? Blog-It Express

Page Facebook du poisson rêveur

Musica Pictura

  • Chaîne Youtube du blog le poisson rêveur

Twitter Updates

    follow me on Twitter

    Les disques coups de coeur 2021

    • Gesualdo Respobsive 1611
      Une sélection de disques remarquables de l'année 2021

    Les disques coups de coeur 2020

    • Bonefont Huelgas
      Une sélection des disques remarquables de l'année 2020

    Les disques coups de coeur 2019

    • Vivaldi Jupiter
      Une sélection de disques remarquables de l'année 2019

    Les disques coups de coeur 2018

    • Schurmann Getreue Alceste
      Une sélection de disques remarquables de l'année 2018

    Les disques coups de coeur 2017

    • Huguenots huelgas
      Une sélection de disques remarquables de l'année 2017

    Les disques coups de coeur 2016

    • Se constille frequenti
      Une sélection de disques remarquables de l'année 2016

    Les disques coups de coeur 2015

    • Arias Senesino Haendel - Andreas Scholl
      Une sélection de disques remarquables de l'année 2015

    Les disques coups de coeur 2014

    • Keiser - Brockes-Passion
      Une sélection de disques remarquables de l'année 2014

    Les disques coups de coeur 2013

    • Bach Motets Herreweghe
      Une sélection des disques remarquables de l'année 2013

    Les disques coups de coeur 2012

    • Heinrich Isaac - Ich muss dich lassen
      Une sélection des disques remarquables de l'année 2012

    Les disques coups de coeur 2011

    • Passion selon St Jean Bach Pierlot
      Une sélection de disques remarquables de l'année 2011

    Les disques coups de coeur 2010

    • Vivaldi Kossenko
      Une sélection de disques remarquables de l'année 2010

    Les disques coups de coeur 2009

    • Posesia cromatica Rossi Huelgas
      Une sélection de disques remarquables de l'année 2009

    Les disques coups de coeur 2008

    • Surprise -  Maesha Brueggergosman
      Une sélection de disques remarquables de l'année 2008

    Les disques coups de coeur 2007

    • La Quinta essentia - Palestrina / Lassus / Ashewell
      Une sélection des disques remarquables de l'année 2007

    Les disques coups de coeur 2006

    • Suzuki_bach_33
      Une sélection des disques remarquables de l'année 2006

    DEEZER Playlist

    Rencontre avec les artistes

    • Lionel Meunier
    • Jean Tubery
    • Masaaki Suzuki
    • Gérard Lesne
    • Benjamin Alard
    • Raphaël Pichon
    • Jérôme Correas
    • Racha Arodaky
    • Philippe Herreweghe
    • Olivier Cavé
    • Alexis Kossenko

    Web TV : concerts et reportages

    D'autres horizons

    Radio Classique en direct

    Sélection discographique : musique vocale profane

    Sélection discographique : musique vocale sacrée

    Fondations

    Interprètes - Ensembles vocaux et instrumentaux

    Profil TypePad

    Être informé de mon activité. Suivez-moi sur mon profil.

    Partenaire Web TV

    PLAYLIST MORCEAUX CHOISIS

    Guide des concerts à Paris et Ile de France

    Le Piano Bleu

    Blogosphère

    Concerts & Extraits musicaux

    Sélection discographique : musique instrumentale

    Une voix - un disque

    • : Anne Sofie von Otter : Ombre de mon amant (Airs Baroques Français)

      Anne Sofie von Otter : Ombre de mon amant (Airs Baroques Français)
      Le choix des arias, dont celles du chef d'oeuvre Médée de Marc-Antoine Charpentier occupent une place centrale, est particulièrement intéressant car il préside, semble-t-il à la tonalité générale assez envoutante de cet album. Anne Sofie von Otter révèle une sorte de "ténébreuse sensualité". L'intelligence de son phrasé, la subtilité extraordinaire de ses intonations nous captivent de bout en bout. Les sonorités limpides raffinées des Arts Florissants constituent, comme dans toute réussite de ce type, l'écrin soyeux de cette voix magnifique.

    • : Anne Sofie von Otter chante Offenbach

      Anne Sofie von Otter chante Offenbach
      Avec un phrasé parfait et un beau sens de l'humour, Anne Sofie von Otter ne perd rien de sa sensualité exquise, même sur les airs d'Offenbach les plus impertinents.

    • : Carolyn Sampson ~ Mozart (Exultate Jubilate !)

      Carolyn Sampson ~ Mozart (Exultate Jubilate !)
      Carolyn Sampson nous dévoile sa magnifique voix : modèle de limpidité et de musicalité. Quelle classe !

    • : Cecilia Bartoli - Live in Italy

      Cecilia Bartoli - Live in Italy
      Récital live époustouflant. Cecilia Bartoli au sommet de son art.

    • : Cecilia Bartoli - The Vivaldi Album

      Cecilia Bartoli - The Vivaldi Album
      Bravissimo ! Générosité, énergie, phrasé parfait : un des très beaux disques de la grande mezzo colorature.

    • : Felicity Lott - Chausson / Ravel / Duparc : Mélodies

      Felicity Lott - Chausson / Ravel / Duparc : Mélodies
      Belle leçon d'intelligence du texte, de phrasé et d'articulation par la grande soprano britannique.

    • Magdalena Kozena - Vivaldi
      Après une collaboration particulièrement réussie, au disque comme au concert, entre Magdalena Kožená et Andrea Marcon dans des arias de Haendel, il était plus que tentant de renouveler l’expérience avec Antonio Vivaldi. Les couleurs instrumentales, les phrasés du Venice Baroque Orchestra nous révèlent la musique de Vivaldi, telle que l’on se l’imagine idéalement, tout au moins, lorsque l’on a eu le plaisir de flâner sur les canaux ou dans les campi de la Sérénissime. Il faut se rappeler, à cette occasion, le très bel enregistrement de motets du même compositeur que le chef italien avait réalisé avec la soprano Simone Kermes.
    • : Magdalena Kozená - Lamento

      Magdalena Kozená - Lamento
      Enregistrement grave et profond qui révèle toute la richesse d'interprétation de Magdalena Kozená, au sommet de son art.

    • : Mark Padmore - As steals the morn (Haendel arias et scènes pour tenor et orchestre)

      Mark Padmore - As steals the morn (Haendel arias et scènes pour tenor et orchestre)
      On retrouvera la justesse de ton et le timbre lumineux de ce chanteur. Sa musicalité est bien mise en valeur dans cet album. Même coléreux ou exalté, il garde une vraie maîtrise des intonations et du phrasé.

    • : Matthias Goerne - Arias

      Matthias Goerne - Arias
      Occasion de découvrir l'étendue du registre de ce baryton au timbre profond, velouté et à l'expressivité hors du commun. Une des voix actuelles les plus fascinantes.

    • : Measha Brueggergosman- Surprise ! - Airs de William Bolcom, Arnold Schoenberg et Erik Satie

      Measha Brueggergosman- Surprise ! - Airs de William Bolcom, Arnold Schoenberg et Erik Satie
      Le tempérament de cette jeune chanteuse est vraiment formidable, la plasticité de sa voix extraordinaire avec une tessiture digne des plus grandes chanteuses de Jazz. Elle démontre dans ce disque une vraie musicalité en déployant une voix très timbrée, chaude et expressive.

    • : Natalie Dessay - Mozart Heroines

      Natalie Dessay - Mozart Heroines
      Natalie Dessay donne à ces héroïnes mozartiennes un côté acidulé et impertinent.

    • : Patricia Petibon - Airs baroques français

      Patricia Petibon - Airs baroques français
      Album intéressant de la soprano française qui incarne ses rôles avec un sens certain du second degré. Beau filet de voix assez sensuel.

    • : Philippe Jaroussky - Heroes (Vivaldi Opera Arias)

      Philippe Jaroussky - Heroes (Vivaldi Opera Arias)
      Pour notre plus grand bonheur, Philippe Jaroussky se jette avec brio dans la brèche ouverte par Cecilia Bartoli il y a six ans, à savoir une sélection d'airs tirés d'une douzaine d'opéras sérias d'Antonio Vivaldi.

    • : Vivica Genaux ~ Arias for Farinelli

      Vivica Genaux ~ Arias for Farinelli
      Vivica Genaux excelle dans ce répertoire dédié au plus grand castra de tous les temps.